Un large choix de cadeaux originaux pour toute la famille

20170426_111346
Damien, Fanny et Estelle vous accueillent tous les jours du mardi au samedi au rez de chaussée de l'ancienne chapelle St Claire.

Sur 180m², ils vous proposent jeux, jouets, déco, carterie, accessoires et prêt à porter pour les enfants et aussi pour les parents.

Les marques sont choisies sur des critères qui ont du sens : qualité, éco-responsabilité, proximité, fabrication française et éthique.

Un espace de choix est réservé uniquement à la marque Petit Bateau, du bébé à l'adulte.

4 espaces dédiés aux enfants comme aux adultes !

Actualité Petit Bateau du moment

LogoPB

15€ offerts dès 50€*

Du 2 au 16 septembre* 15€ offerts dès 50€ d'achats sur la collection Hiver 2017 Enfant et Adulte

*voir conditions en boutique

Dans un lieu chargé d'histoire




La chapelle Sainte-Claire est de style gothique. Elle ne comporte qu'une seule nef. Au-dessus d'un ancien portail se trouve un oculus d'une très grande beauté. Elle est à l'origine la chapelle d'un couvent réservé aux jeunes filles aisées de la ville. Dès le 13ème siècle, des clarisses s'implantent à Annonay. Leur couvent est reconstruit au milieu du 14ème siècle, grâce au cardinal Pierre Bertrand sur un autre site. La chapelle conventuelle est détruite une première fois pendant les guerres de Religions en 1574. Ses voûtes sont alors remplacées par un plafond à caisson peint en hommage au cardinal Bertrand. Fermés à la vie religieuse et vendus comme bien national durant la Révolution, ces lieux deviennent : temple protestant, entrepôt de papier, carrosserie, gendarmerie, école, skating. Les bâtiments conventuels sont démolis en 1912 à l'exception de la chapelle transformée en salle de cinéma après la Première Guerre mondiale. Tout comme cette salle, le plafond peint du xvie siècle est détruit par un incendie en 1938. Reconstruite comme salle de cinéma en 1946 - 1947 et 1959 (après un autre incendie), l'ex-chapelle accueille en 1982 les messes dominicales de l'église Saint-François durant ses travaux de réfection. Menacée de destruction, l'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1984. Profondément restaurée par la suite, elle est transformée en commerce dans le milieu des années 1990.